Sapiteur ou pas sapiteur ?

La participation de monsieur Chabot à l’enquête publique ressemble plus à la plainte d’un animal blessé qu’à la déposition argumentée d’un porteur de grand projet.

Il reprend de plus belles les invectives contre les opposants à son projet démontrant par là-même qu’il est solidaire de ses partisans qui à longueur de commentaires ont insulté sur le registre dématérialisé tous ceux qui osaient apporter des arguments gênants.

Il traite par le mépris certains déposants, anciens responsables d’administrations, scientifiques, ingénieurs, économistes, associations environnementales reconnues au niveau national, tentant de faire croire que leurs dépositions n’étaient que des copies d’articles de journaux et des on-dit sans valeur.

Se voulant encore plus méprisant, il les traite de sapiteurs.

Plutôt qu’une insulte, c’est un compliment puisqu’un sapiteur est un technicien reconnu dans une spécialité et mandaté par un expert judiciaire pour le seconder dans une expertise délicate.

M’ayant déjà envoyé un courrier se terminant par : ‘salutations sapiteuriennes’ adjectif inexistant, il semble bien qu’il ne connaisse pas le sens de ce mot.

Réponse Chabot

Insulter en se gaussant les opposants qui ont déposé de manière anonyme par craint de représailles, c’est avoir la mémoire bien courte. Ils seraient quelques-uns à pouvoir prouver que le risque est bien réel pour l’avoir éprouvé dans le passé.

Quant à utiliser sa famille pour émouvoir en laissant penser à tous les sacrifices qu’il a dû faire pour mener à bien son projet, c’est tout bonnement pathétique et indigne d’un homme politique se voulant le promoteur d’un « grand » projet supposé d’utilité publique.

Souhaitons que les commissaires enquêteurs ne soient pas abusés par ce réquisitoire contre les opposants, qui par la qualité de leur travail ont fait le maximum pour éclairer le débat.

Pour ma part, toutes mes dépositions ont été étayées par des documents et des informations dont je citais les sources et les références à chaque fois.

Toutes ces personnes, toutes ces administrations qui m’ont aidé dans mon travail seraient sûrement ravies qu’un élu les considère comme des comiques.

Le maire, qui voudrait se faire passer pour un fédérateur, a surtout réussi à cliver durablement la population avec ce projet. Toujours provoquant, méprisant et cherchant à ridiculiser le gens qui ne sont pas d’accord avec lui, il a tout fait pour diviser afin d’empêcher les débats sereins qui auraient mis à jour toutes les failles de son entreprise utopique.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s