Ecologie de façade

Espérant ainsi redorer son blason écologique la mairie, après avoir planté sur son seuil quelques plantes de dune dans du sable, a mis des petites pancartes avec leurs noms.

IMG_2094

C’est essayer de faire oublier un peu vite que le maire, porteur du projet de port à Brétignolles, n’hésiterait pas à détruire des coins de nature, sur terre comme sur mer, pour garer quelques bateaux.

Pour preuve, cette petite balade en apnée autour de la Grand’Roche dans des eaux turquoises ou cristallines pleines de vie et de couleurs qui, soyons en sûrs, seraient dramatiquement impactées si ce projet voyait le jour.

Publicités

Le marché de la plaisance en déclin

Laurence Paupion et Nicolas Ducos  dans leur déposition N° 1355 décortiquent le marché de la navigation de plaisance en s’appuyant sur des documents cités en référence et non sur des estimations fantaisistes. Ils démontrent ainsi que ce marché est en déclin constant, que les usages ont changé et qu’à plus ou moins longue échéance la demande d’anneaux ne pourra  plus servir de prétexte à la création d’un port.

1ère déposition de Laurence Paupion et de Nicolas Ducos

Ouvrons les yeux sur le projet de port (suite)

Nous continuons à décortiquer pour vous les affirmations pour le moins trompeuses contenues dans la vidéo publiée par la Communauté de communes sur le projet de port de Brétignolles.

Toutes ces déclarations ne sont en réalité que des vœux pieux se référant à des études inexistantes ou tronquées ce que nous démontrerons dans nos prochains articles.

Avant d’entrer dans le vif du sujet

Brétignolles sur mer, le 10 aout 2018

A l’attention de Monsieur Jacques Dutour,
Président de la commission d’enquête relative au projet de port de Brétignolles.

Monsieur le Président,

Ainsi donc, ce projet serait la solution pour développer l’économie locale, faire vivre la commune à l’année, accroitre la fréquentation touristique et répondre à une pénurie d’anneaux ?

Avant de répondre à cette affirmation qui est loin d’être prouvée et de participer par mes prochaines dépositions au débat public, je voudrais poser ce préambule.

Est-il vraiment nécessaire de rentrer dans cette logique qui consisterait à creuser un port pour créer des emplois?

J’ai pu voir très récemment une publicité du département de la Vendée vantant les mérites du département afin de tenter d’attirer de la main d’œuvre pour palier au déficit dans ce domaine.

Je suis élu à Brétignolles. Alors qu’il est primordial de réduire le déficit public et que toutes les préconisations du gouvernement incitent les collectivités locales à faire des économies, pourquoi faudrait-il engager de très grosses dépenses pour créer une poignée de nouveaux emplois alors que nous n’arrivons déjà pas localement à répondre à la pénurie de main d’œuvre ? Je viens de téléphoner ce matin 10/08/2018 à Pôle Emploi : 190 emplois uniquement sur le canton ne sont pas pourvus ( Pôle Emploi me précise qu’ils ne représentent que 20% du marché de l’offre).
https://www.observatoire-emploi-paysdelaloire.fr/zone/vendee

N’y a-t-il pas d’autres possibilités moins couteuses de répondre à cette préoccupation de tout un chacun ?

Je vous fais part d’une petite anecdote : un ami vient le week-end dernier à Brétignolles et voulait louer un catamaran pour profiter de la mer. Porte close à l’école de voile, le dimanche jour de fermeture en pleine saison touristique. Avant de lancer de grands projets, ne peut-on pas améliorer l’offre touristique existante et les services ?

Pourquoi ne pas employer plus de jeunes saisonniers ?

A Brétignolles beaucoup de résidences secondaires construites dans les années 70 ont besoin d’être isolées pour répondre aux nouvelles normes ? La rénovation dans le bâtiment est une grande pourvoyeuse d’emplois de même que la transition écologique.

La population vieillit, les services à la personne sont aussi dans cette logique et manquent cruellement de personnel.

Et si vraiment nous devions engager la dépense publique, pourquoi par exemple ne pas envisager la construction d’un centre de convalescence pour accompagner les accidentés dans leur récupération, les centres existants étant saturés ?

Curieusement, ces pistes sont négligées et nous en arrivons à lire de nombreuses dépositions portant sur l’antagonisme qu’il y aurait entre l’économie et l’écologie.
C’est au contraire tout l’inverse qui doit maintenant prévaloir.

Je vous remercie de prendre en considération cette observation et vous prie d’agréer Monsieur le Président à l’expression de mes sentiments distingués.

 


Pour information :

La Communauté de communes refuse de communiquer la liste des réservataires d’anneaux. Pourquoi ?

En tout état de cause, nous avons d’ores et déjà saisi monsieur Le Préfet pour obstruction à l’accès aux documents publics.

Ouvrons les yeux sur le projet de port

Monsieur le maire de Bretignolles-sur-Mer, qui est aussi président de la communauté de communes, a fait réaliser un film publicitaire pour promouvoir son projet de port de plaisance. Des partisans du projet y exposent des arguments pro-port.

Ce film est disponible, notamment, sur le site Internet de la mairie de Brétignolles-sur-Mer.

La vidéo ci-dessous reprend des séquences de ce film et vous aide à voir clair sur les fausses affirmations qu’il contient.