Vœux aux Conseillers Communautaires

Aux Conseillers Communautaires
du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Brétignolles-sur-Mer, le 18 janvier 2018

Madame la Conseillère Communautaire, Monsieur le Conseiller Communautaire,

L’histoire de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne laisse aucun élu indifférent.
Ce qui pouvait être intéressant à une époque, ne l’est plus forcément à une autre.

Nous savons l’engagement que vous portez à servir l’intérêt général pour satisfaire nos concitoyens et développer notre territoire.
Notre responsabilité est grande, pour vous au niveau de notre communauté de commune, pour nous sur notre commune.

Le climat évolue, avec des étés plus contrastés, des tempêtes hivernales plus fortes, un littoral qui s’érode.
La Vendée, deuxième département d’accueil touristique, est déjà pionnier pour le recyclage des déchets, pour la mise en place des véhicules électriques.

Formulons le vœu qu’en 2018 nous protégions nos terres agricoles de l’urbanisation, que nous développions les transports collectifs et mettions en place des actions concrètes pour limiter la consommation d’énergies fossiles dans le Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

N y a -t-il pas plus bel exemple à montrer à nos enfants, de plus belle cause à servir, que d’agir humblement par respect pour les générations futures, contre le réchauffement climatique?

Nous vous souhaitons une Bonne Année 2018.

Laurence Paupion
Nicolas Ducos
Conseillers municipaux d’opposition

Publicités

L’arbre qui cache la forêt

 

 

 

Samedi prochain, Monsieur le maire nous présentera à la cérémonie des vœux, le projet de maison de santé.
Projet sans aucun doute utile mais qui nécessiterait pas mal d’ajustements, de nombreux aspects essentiels ayant été négligés.

Intéressons-nous plutôt à la communication de la municipalité.
Sorti du chapeau cette année, ce projet doit être réalisé impérativement pour la fin du mandat
En effet, ce sera l’occasion unique pour la majorité de faire diversion face à l’arlésienne du projet portuaire.
Une opération menée à son terme qui pourrait faire oublier la gabegie du projet de port…
Ainsi l’arbre cachera la forêt !

 

Depuis 2003, nous sommes malheureusement habitués à cette communication en trompe l’œil faite de superlatifs.
On ne compte plus les effets d’annonces, les belles plaquettes publicitaires et les soutiens qui apparaissent comme par magie au moment opportun, lorsque de nouveaux obstacles surgissent…

 

Prenons un exemple récent :

 

Souvenez-vous. Si vous avez lu la presse, aux dires de Monsieur Chabot c’était au tour de Monsieur de Rugy, l’écologiste Président de l’Assemblée Nationale, (rien de moins) de cautionner le dossier portuaire….
Nous avons voulu en savoir plus et nous avons écrit le 1 août à Monsieur de Rugy pour savoir s’il cautionnait les propos de Monsieur Chabot.
Curieusement, malgré nos innombrables relances, ce courrier est resté, à ce jour, sans réponse.
De deux choses l’une, soit les services de l’Assemblée Nationale sont particulièrement mal organisés au point de ne pas savoir répondre au bout de cinq mois,
soit ils manquent de la plus élémentaire des politesses, soit Monsieur Chabot prête à Monsieur de Rugy des propos qu’il n’a pas tenus et qui pourraient l’embarrasser.
Chacun appréciera…

 

Nous vous souhaitons une bonne et heureuse année et soyez assurés qu’en 2018, même discrètement mais inlassablement, Laurence et moi continuerons le travail pour lequel nous avons été élus.

 

 

 

Laurence Paupion
Nicolas Ducos
Elus Brétignolles sur Mer