Les héros n’ont pas leur place à Brétignolles

Ma demande officielle de baptiser une rue du nom de Jacques Walker a reçu de la part de la mairie une  réponse sans surprise.

Alors qu’une partie de notre jeunesse  peine à trouver les vraies valeurs et que notre société découvre son hypocrisie en particulier sur son comportement vis à vis des femmes, il me semble que les élus devraient montrer la voie.

C’est ce que je viens de rappeler à Monsieur le Maire.


Monsieur le maire,

En 2014 je vous demandais d’apposer sur le fronton de la mairie ainsi que sur l’école publique la devise de notre république. Vous réfugiant derrière des textes qui ne prescrivent pas d’obligation, vous l’aviez apposée uniquement sur l’école.
Nous sommes ainsi une des rares communes de France à ne pas porter les mots Liberté Egalité Fraternité sur le fronton de la mairie.

A l’heure où la jeunesse a perdu beaucoup de ses valeurs, il me paraissait important qu’à travers une action symbolique, nous puissions honorer nos héros.

Voilà pourquoi je vous demandais d’apposer le nom d’un Brétignollais devenu résistant à 17 ans (M. Jacques Walker) à une rue de la commune.

Vous invoquez le fait « qu’un certain nombre d’usages encadrent cette compétence, que le Conseil Municipal entend privilégier des personnages ayant marqué l’histoire de la commune…qu’il s’agit là d’une pratique historique… »

Ces arguments apparaissent fallacieux et les faits le prouvent puisque vous n’avez pas hésité à juste titre à nommer une place « Je suis Charlie » bien que ce ne soit pas un personnage ayant marqué l’histoire de la commune ! C’était une question d’hommage et de devoir de mémoire.

En revanche, alors que depuis quelques temps des voix s’élèvent partout en France et dans le monde contre les violences faites aux femmes, vous tolérez qu’une rue continue à porter le nom d’Yves Montand, dont il est de notoriété publique qu’il a abusé de sa belle-fille, Catherine Allégret, âgée de 4 ans.

Décidément, nous ne portons pas les mêmes valeurs.

Nicolas Ducos

Publicités

Une réflexion sur « Les héros n’ont pas leur place à Brétignolles »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s