Quand un spationaute nous fait retomber les pieds sur terre

Un grand merci à Thomas Pesquet pour nous avoir montrer les clichés de notre terre vue du ciel !

Arrêtons-nous sur cette magnifique photo de l’île de Noirmoutier.

Noirmoutier1 copie

Si l’on y regarde de plus près, on voit très bien le transit sédimentaire….. et l’impact du port du Morin sur les plages situées plus au sud : les plages de L’Épine et de La  Guérinière sont hérissées d’enrochements destinés à retenir le sable.

Noirmoutier2 copie

La Pointe de l’Herbaudière crée un petit remous. La digue du Port du Morin envoie tous les sédiments vers la pleine mer ! Le sable n’arrive plus aux plages, ou si peu ! Il a fallu créer ces enrochements, qui maintenant fractionnent les plages, pour recueillir un peu de sable contre chacun d’entre eux. Et ceci sur près de 10 km actuellement !

Depuis la création du port, la mer mange la côte, de manière inéluctable et parfaitement mesurable en prenant un repère précis.

Revenons donc les pieds sur terre, et comparons les photos du moulin du Both, rue des Homardiers, sur la commune de la Guérinière, photographié avant les travaux du port, et la vue actuelle.

Noirmoutier5 copie

Le moulin se trouvait sur la terre ferme, et il a fallu maintenant construire un mur de protection qui vient même en avancée sur la plage. Une preuve supplémentaire de l’impact de l’homme sur l’environnement.

Il ne reste plus qu’à imaginer les dégâts que pourrait faire sur les plages, un port et son chenal à la Normandelière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s