Réponse du berger à la bergère

Lors d’une réunion publique, le porteur du projet de port de Brétignolles a fait le parallèle  entre José Bové et Nicolas Ducos.

Bové-Ducos

Nicolas Ducos répond en rappelant que ces sarcasmes sur sa personne démontrent l’absence d’arguments valables à lui opposer pour défendre ce projet.

A Monsieur Christophe Chabot
Président de la communauté de communes du Pays de Saint Gilles Croix de Vie
Transmission par courriel
Brétignolles sur Mer, le 18/05/2017
Concertation publique, projet de port de Brétignolles sur Mer
Monsieur le Président,
J’apprends par la presse qu’une fois de plus vous me caricaturez, en mon absence, vous l’adepte des attaques personnelles…
Sans doute s’agit-il d’une énième manoeuvre politique qui consiste, par une pirouette, à détourner l’attention de l’auditoire face à une objection pourtant incontournable.
Je ne suis pas un amateur de foot, mais avec un score de 7 à 0 lors des enquêtes publiques, on aurait pu espérer un dossier de concertation plus construit, présenté lors de vos réunions.
Que nenni. Vous affirmez toujours, mais ne démontrez rien.
Vous tentez juste de faire rêver et trébuchez sans cesse.
A vouloir toujours avoir raison, vous vous contredisez souvent…

Monsieur le Président, nous ne partageons pas les mêmes valeurs.
Moi, je respecte les gens et préfère argumenter sur le fond.
Et si un jour mon fils se promène avec votre fils sur cette plage, ils pourront certainement échanger sur l’humain, et admirer ensemble cette nature préservée.
Nicolas Ducos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s