Conseil municipal du 13 décembre 2016

Comme d’habitude, le Conseil municipal a été le théâtre d’échanges à fleurets mouchetés entre la majorité et l’opposition. Laurence et Nicolas ont affirmé leur  opposition déterminée en votant contre:

1 _L’augmentation de 10 000 €  des crédits ouverts au compte 202 pour les interventions complémentaires des bureaux d’études chargés de l’élaboration du PLU afin de présenter un nouveau dossier d’arrêt.

Les bureaux d’études ayant raté leur copie devraient la refaire sans contrepartie. ce n’est pas au contribuable de payer.

2_L’article 7 autorisant la mise à la disposition de la Communauté de Communes des études antérieures réalisées par la ville de Brétignolles sur mer concernant le projet de port. Nous sommes contre ce projet, donc contre toutes actions pouvant le faire progresser.

Nicolas Ducos a demandé que toutes les pièces du dossier lui soient fournies dès aujourd’hui. C’est grâce à sa position d’élu que  nous pourrons continuer désormais à recevoir des informations privilégiées sur ce dossier.

Lors des questions diverses, il a interpellé le maire sur toutes les erreurs relevées dans le dossier du PLU (Lire l’intervention de Monsieur Ducos)

Malgré les documents accablants fournis par les administrations et les remarques très dures de Monsieur Le Préfet de Vendée, pour toute réponse Monsieur le Maire s’est contenté de jouer le mépris et a tenté de ridiculiser son interlocuteur.

Cette attitude démontre l’impuissance de la municipalité à trouver des réponses valables aux questions posées. Il ne faut pas perdre de vue que le PLU va impacter la vie de tous les habitants de la commune pour les années à venir.

Publicités

Projet de PLU

Depuis 2003, je lutte sans relâche contre le projet de port.

Lorsque je n’étais pas conseiller municipal, nous devions, pour bénéficier des informations nécessaires, saisir la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) car la mairie faisait de la rétention d’informations.

Aujourd’hui, ma position d’élu fait que je participe à la commission urbanisme . Non seulement j’ai accès à tous les documents, mais, en plus, en participant aux débats, j’arrive à faire avancer quelques unes de nos idées.

Nous élaborons en ce moment le projet de PLU (Plan Local d’Urbanisme).
J’ai donc eu connaissance des avis des Personnes Publiques Associées (avis de différents services, notamment de l’Etat) avant une mise à enquête publique.
Avoir une responsabilité politique est un atout considérable. Cela me permet, en effet de peaufiner, en toute discrétion, les arguments qui serviront à porter, le moment venu, l’estocade au projet de port.

Soyez donc patients, ayez confiance et ne communiquez pas intempestivement afin de ne pas donner à notre adversaire des indications qui lui permettraient de corriger sa copie.

Par le passé, j’ai prouvé que la discrétion était un gage d’efficacité dans l’action.

Plus encore que le projet de port, le projet de PLU vise à  mettre à mal l’âme de Brétignolles. A quoi va servir la densification de la population sur notre littoral  jusqu’à 6000 habitants ? Plus de pollution, plus de difficultés de circulation et de stationnement, plus de nuisances en général !

Où est l’intérêt des Brétignollais dans tout ça ?
Laurence et moi travaillons sans relâche, et nous veillerons plus que jamais à ce que la qualité de vie des Brétignollais ne soit pas détruite uniquement pour servir les intérêts mercantiles de quelques-uns.