Nicolas Ducos face aux pêcheurs

Alors qu’il se promenait à la Normandelière, Nicolas Ducos a été pris à partie par un groupe de pêcheurs lui reprochant d’avoir demandé à la mairie de faire respecter l’injonction du préfet concernant le stationnement des tracteurs sur la plage.

Il n’a fait que son travail d’élu responsable, soucieux de la sécurité et du respect des lois.

Une fois de plus, on se trompe de cible ! Les pêcheurs auraient dû s’en prendre au maire qui refuse de mettre en place les moyens nécessaires afin que la mise à l’eau des bateaux se fasse dans de bonnes conditions de sécurité et dans le respect des règlements, en particulier en utilisant le tracteur de l’Ecole de Voile prévu pour cet usage. Il préfère essayer de faire croire que seul le port serait la solution.

La mairie, qui elle ne se trompe pas de cible, préfère jeter en pâture aux mécontents son opposant historique à ce projet : Nicolas Ducos.

On s’aperçoit  une fois encore que ce sont les intérêts particuliers qui voudraient imposer leur loi au mépris de l’intérêt général.

Ce n’est pas ça qui diminuera la volonté de nos deux conseillers municipaux, Laurence et Nicolas, qui poursuivront leur tâche sans faiblir.

Les pêcheurs sollicités n’ont pas souhaité s’exprimer.

Courrier DDTM

2016-07-11_10h09_57

 

Article L321-9
Modifié par Ordonnance n°2006-460 du 21 avril 2006 – art. 3

JORF 22 avril 2006 en vigueur le 1er juillet 2006
L’accès des piétons aux plages est libre sauf si des motifs justifiés par des raisons de sécurité, de défense nationale ou de protection de l’environnement nécessitent des dispositions particulières.

L’usage libre et gratuit par le public constitue la destination fondamentale des plages au même titre que leur affectation aux activités de pêche et de cultures marines.

Sauf autorisation donnée par le préfet, après avis du maire, la circulation et le stationnement des véhicules terrestres à moteur autres que les véhicules de secours, de police et d’exploitation sont interdits, en dehors des chemins aménagés, sur le rivage de la mer et sur les dunes et plages appartenant au domaine public ou privé des personnes publiques lorsque ces lieux sont ouverts au public.

Les concessions de plage sont accordées dans les conditions fixées à l’article L. 2124-4 du code général de la propriété des personnes publiques. Elles préservent la libre circulation sur la plage et le libre usage par le public d’un espace d’une largeur significative tout le long de la mer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s