Où va l’argent public ?

JaquetteMalgré le travail considérable fourni par les bénévoles qui se dévouent chaque année pour faire vivre ce festival, la 7ème Vague enregistrait un déficit de 170 000 € en 2015 et recevait de la municipalité de Brétignolles une subvention de 65 000 €.
Cette année, l’Office de Tourisme Intercommunal a voté une subvention de 20 000 € pour ce festival qui existe depuis 15 ans.

L’Office de Tourisme Intercommunal justifie sa décision en expliquant que le festival ciblerait les familles, engendrerait des retombées économiques et permettrait de médiatiser le Pays de Saint Gilles Croix de Vie.

Or, il semble que la 7ème Vague attire principalement des jeunes de part sa programmation, contrairement au Festival de Poupet par exemple.
Est-ce que ces jeunes attirés par cette manifestation reviennent sur le Pays de Saint Gilles à la saison estivale en dehors de la 7ème Vague ?

Quelles sont réellement les retombées économiques et à qui profitent-elles ? En 15 ans, nous n’avons pas eu de bilan. Le surplus de fréquentation est il dû à la date choisie ou à l’attractivité du festival ?
Le fait de donner une subvention pour la 7ème Vague peut se comprendre mais dans quelle proportion ?

Faut il rappeler que l’Office de Tourisme Intercommunal fonctionne grâce à la taxe de séjour perçue et reversée par les hébergeurs touristiques. Cette taxe permet aux communes de financer les dépenses liées à la fréquentation touristique ou à la protection de leurs espaces naturels touristiques dans un but touristique.
En 2015, les élus de la Communauté de Communes augmentaient cette taxe tout en supprimant le plan d’eau de la Normandelière qui, lui, attirait les familles de l’ensemble du Pays de Saint-Gilles et bien au-delà sur la période estivale…..

La remise en état du plan d’eau de la Normandelière n’aurait coûté que     75 000 € pour une utilisation par des milliers de vacanciers chaque saison.

JohnnyAutre dépense discutable: la venue à Brétignolles sur mer de Johnny Hallyday.L’Office de Tourisme Intercommunal du Pays de Saint Gilles Croix de Vie, avait été obligé de faire un «don» en 2012 de 5 800 €  à la demande de Monsieur Chabot pour financer le concert de Johnny, en contreparties de places gratuites….*

Bouquet final de ce concert : la perte s’élève à 329 943 € pour la soirée.
A travers ces deux exemples, nous vous laissons apprécier la façon dont est géré l’argent public et la politique touristique mise en place par les élus, avec vos impôts.

Tous les détails

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s