Abandon du projet

COMMUNIQUE DE PRESSE

Bretignolles-sur-Mer, le 23 juillet 2021

Nicolas Ducos réagit à l’arrêt du projet de port

Le 22 juillet 2021, le conseil communautaire du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie a voté par 33 voix contre 14 de ne pas poursuivre le projet de port à Brétignolles sur Mer.

Sans doute aura-t-il fallu que nous subissions le réchauffement climatique, que nous vivions Xynthia pour assumer enfin notre responsabilité vis à vis des générations futures.

Un processus démocratique inédit a permis d’apporter un autre regard sur le dossier portuaire : il s’agit de la commission de médiation qui a réuni les pro et les anti port afin que chacun présente ses arguments et écoute les arguments des autres en les respectant.

Nicolas Ducos, Président de Agir pour Brétignolles, a été élu conseiller municipal ; il a participé à la commission de médiation entant qu’auditeur. Fort de ces expériences, il s’interroge sur le fonctionnement du conseil municipal de Brétignolles-sur-Mer. Comment des élus ont-ils pu cautionner pendant si longtemps ce dossier, et en découvrir les lacunes pendant la médiation ? Comment ces élus ont-ils pu si longtemps rester sourds aux alertes de nombreux Brétignollais ? Quel crédit peut-on apporter à ceux qui signent ainsi des chèques en blanc? A croire que pendant dix-neuf ans un seul homme aura réussi à convaincre avec une argumentation minimaliste, quand d’autres se seront évertués à démonter point par point les arguments développés !

 Selon Nicolas Ducos, président d’Agir pour Brétignolles : « Je n’aurais jamais imaginé qu’en prenant la parole pendant une réunion publique, le 15 mars 2003, ce dossier allait faire partie de ma vie. Je n’aurais jamais imaginé devenir un jour un lanceur d’alerte. Cela a représenté beaucoup de temps, d’énergie. J’aurai beaucoup appris sur le droit, l’environnement, la politique, la communication et surtout sur la nature humaine. J’aurai surtout appris que les gens les plus discrets sont les plus efficaces, que pour avancer et marquer des points, il nous fallait être à la fois, intuitifs, opiniâtres, courageux, et surtout respectueux. »

L’association Agir pour Brétignolles considère que l’affaire du port à Brétignolles n’est pas terminée. L’association Agir pour Brétignolles a déposé deux requêtes au tribunal Administratif de Nantes contre des arrêtés du préfet de la Vendée : une requête contre  l’arrêté déclarant d’utilité publique le projet de port , et une autre requête contre l’arrêté portant autorisation environnementale du projet de port. 

Le combat juridique continue.

Interview FR3 (Vidéo)